• +41 (0) 32 331 22 22
  • +41 (0) 79 681 84 75
  • info@domno-wabo.ch

La santé dépend plus des précautions que des médecins - Jacques Benigne Bossuet

Virus et bactéries : comment limiter le risque de contamination aux toilettes ?

Des chercheurs australiens nous donnent quelques conseils pour éviter les contaminations virales et bactériennes aux toilettes.

Les chercheurs s'intéressent beaucoup à la façon dont les virus et les bactéries nous infectent, en particulier depuis le début de l'épidémie de Covid-19. Cette fois, des travaux conduits par la University of South Australia (en Australie, donc) braquent les projecteurs sur la pièce la plus intime de la maison : les toilettes.

Les chercheurs australiens ont passé en revue 38 études (réalisées dans 13 pays du monde) concernant le risque de transmission virale et bactérienne aux toilettes. Première info : les toilettes contribuent à la transmission d'agents pathogènes respiratoires, gastro-intestinaux et dermatologiques, et notamment à celle du coronavirus SARS-CoV-2.

Fermer le couvercle des toilettes pour éviter la projection de gouttelettes contaminées

Pour limiter ce risque, les chercheurs australiens ont identifié plusieurs conseils – qui relèvent du bon sens : bien se laver (et se sécher) les mains après être passé aux toilettes, ne pas utiliser son smartphone aux toilettes, ne pas manger ni boire aux toilettes (!), ne pas passer trop de temps aux toilettes... Les scientifiques recommandent aussi de désinfecter régulièrement ses toilettes (au moins une fois par semaine, sans oublier la poignée de la porte), de vérifier régulièrement l'état des canalisations, et de couvrir la poubelle des toilettes.

Plus insolite sans doute : les chercheurs conseillent de fermer le couvercle des toilettes avant de tirer la chasse d'eau. En effet, le fait de tirer la chasse d'eau sans couvrir la cuvette permettrait la projection de gouttelettes potentiellement contaminées jusqu'à 1,5 mètre de distance, et ces gouttelettes seraient en mesure de persister dans l'air jusqu'à 30 minutes. Bon à savoir !

Ces travaux ont été publiés dans la revue spécialisée Science of the Total Environment.

Source: Top santé

Source Image: Freepik