• +41 (0) 32 331 22 22
  • +41 (0) 79 681 84 75
  • info@domno-wabo.ch

La santé dépend plus des précautions que des médecins - Jacques Benigne Bossuet

Stress, angoisses… Ce que révèlent nos maux de dos

Des douleurs de dos fréquentes ne sont pas à prendre à la légère. Elles méritent une attention et une consultation médicale. Mais pas uniquement en passant par un médecin. Un psychothérapeute peut également vous aider à les combattre car douleurs physiques et psychiques sont souvent liées.

Avec la crise sanitaire, nombre de Français ont été contraints de télétravailler. Avec certes des avantages, mais aussi des inconvénients. En particulier, comme le soulignait récemment une enquête de Santé Publique France en octobre dernier, les Français confinés en mars dernier, ont été plus sujets aux lombalgies. Un an plus tard, le télétravail est plus que jamais conseillé. Et le stress lié à l’épidémie de Covid-19 est toujours là.

Le mal de dos résulte de quelque chose trop lourd à porter

"J’en ai plein le dos"… Vous avez peut-être lâché cette expression un jour sans même réfléchir à sa portée. Pourtant, elle n’a rien d’anodin. De nombreux psychologues ou psychothérapeutes se retrouvent face à des patients qui l’emploient. Si tous ne souffrent pas physiquement de leur colonne vertébrale, il arrive que cette phrase illustre des douleurs physiques au niveau des cervicales, des lombaires, des reins. Lorsque celles-ci sont localisées à ses endroits, elles traduisent un langage du corps.

Le mal de dos résulte de quelque chose de trop lourd à porter. Quelque chose qui nous déséquilibre et nous empêche de tenir debout. Il peut s’agir d’un choc émotionnel. Un deuil par exemple. Ou des tensions permanentes dans sa vie privée ou professionnelle qui s’accumulent. Il n’est pas rare qu’une dépression soit souvent associée à une lombalgie chronique.

Pour le soulager, une approche pluridisciplinaire

L’interaction entre le psychisme et les douleurs physiques ont été prouvées depuis l’Antiquité. Et on ne guérit pas le corps si on n’a pas au préalable guérit son esprit. C’est ce qu’on appelle la somatisation. Pour éviter de souffrir, on peut envisager une approche pluridisciplinaire. On peut commencer par consulter un médecin généraliste ou spécialiste (rhumatologue), un kiné, un ostéopathe ou encore un chiropracteur. Ou se tourner vers des techniques de relaxation qui parfois peuvent suffire. Sinon, une psychothérapie peut être tentée car il peut être efficace de libérer ses émotions par la parole. Au cours des séances, le praticien va aider le patient à exprimer son mal-être avec des mots.

Le plus important est de ne pas laisser les maux de dos s’installer dans la durée et de réagir rapidement. En effet ces douleurs font office de signal d’alarme qui doit vous alerter et vous indique la nécessité d’apaiser vos souffrances.

Merci à Nathalie Uzan, psychothérapeute à Nogent sur Marne (Val de Marne).

Source: Topsanté

Source Image: Freepik