• +41 (0) 32 331 22 22
  • +41 (0) 79 681 84 75
  • info@domno-wabo.ch

La santé dépend plus des précautions que des médecins - Jacques Benigne Bossuet

Les consommateurs de produits bio ont moins de risques d'avoir du diabète

Manger des produits issus de l'agriculture biologique permettrait de lutter contre le diabète de type 2, révèle une étude.

Etre un grand consommateur de produits issus de l'agriculture biologique permettrait de voir ses chances de développer un diabète de type 2 diminuer d'un tiers. C'est du moins ce que souligne une étude publiée dans l'International Journal of Behavioral Nutrition and Physical Activity.

MOINS 35% DE RISQUES

33 256 membres de la cohorte d'épidémiologie nutritionnelle NutriNet-Santé, ont participé à l'étude. Les chercheurs franco-américains ont divisé la cohorte en cinq groupes en fonction de ce qui était consommé et de quelle manière. Ils ont été suivis pendant quatre ans. Au total, ce sont environ 300 cas de diabètes qui ont été décelés.

Les autres facteurs de risque du diabète ont été pris en compte (IMG, activité physique, consommation d'alcool et de tabac...) dans l'analyse des résultats. Résultat : être un gros consommateur du label AB permettait de voir ses risques de développer un diabète gras diminués de 35%.

LES FEMMES PLUS SENSIBLES À L'AGRICULTURE BIO

Pour aller plus loin, les chercheurs de l'étude soulignent même qu'ajouter 5% de plus de bio dans son alimentation globale permettrait de faire baisser le risque de diabète de 3%.

Cette baisse s'expliquerait simplement par une moindre présence de produits chimiques dans les aliments bio. Dans les végétaux issus de l'agriculture traditionnelle, on trouve des résidus de produits phytosanitaires qui contiennent des perturbateurs endocriniens. Or, ceux-ci sont réputés pour entraver les capacités de l'organisme à brûler correctement les graisses et les sucres. Et favorisent donc l'apparition de pathologies telles que le diabète ou l'obésité.

Cela dit, l'impact de l'alimentation d'origine biologique est bien plus fort chez les femmes que chez les hommes. On pense qu'elles auraient une capacité à se détoxifier supérieure à ces derniers.

Source: Top santé

Source Image: Freepik