• +41 (0) 32 331 22 22
  • +41 (0) 79 681 84 75
  • info@domno-wabo.ch

La santé dépend plus des précautions que des médecins - Jacques Benigne Bossuet

Covid-19 : les personnes du groupe sanguin 0 sont moins contaminées

C'est désormais un consensus parmi les scientifiques : les personnes du groupe sanguin 0 sont moins vulnérables face au covid-19. Peut-être parce que la sang du groupe 0 coagule moins.

On le sait : le coronavirus Covid-19 est plus sévère chez les personnes fragiles - individus immunodéprimés, diabétiques, asthmatiques... Mais un consensus semble se dégager d'un nombre croissant d'études : les personnes du groupe sanguin 0 semblent être plus résistantes face au covid-19. Les chercheurs de l'Inserm voient deux raisons à cela : "Premièrement, les anticorps naturels anti-A et anti-B pourraient être partiellement protecteurs contre les virions du SRAS-CoV-2. Deuxièmement, les individus O ont un sang qui coagule moins, donc ils sont moins sujets à la thrombose et au dysfonctionnement vasculaire qui sont des complications du covid-19" soulignent-ils dans la revue Viruses.

Groupe sanguin 0+ ou 0 - : vraiment moins de risque d’attraper le Covid ?

Dès le mois de mars dernier, des chercheurs chinois de l'Université de Shenzhen constataient que "les personnes du groupe sanguin A ont un risque significativement plus élevé d'être atteints par le coronavirus Covid-19, tandis que les personnes du groupe sanguin O ont un risque moins important". Leur étude, portant sur 2173 individus infectés par le virus et hospitalisés dans 3 hôpitaux des villes de Wuhan et de Shenzhen. avait été publiée dans la revue médicale MedRxiv.

Deux études, l'une danoise et l'autre canadienne, publiées dans la revue Blood advances, ont confirmé ces constatations 7 mois plus tard. "Il est de plus en plus reconnu que les groupes sanguins A,B et O influencent la sensibilité à certains virus" soulignent les chercheurs danois. Ces derniers ont étudié le groupe sanguin de 473 654 personnes testées pour le Covid-19. Dans cette cohorte, 7422 personnes étaient positives pour le SRAS-CoV-2 et 466 232 étaient négatives. Parmi les personnes positives au Covid, "beaucoup moins d'individus du groupe O ont été trouvés, à l'inverse, plus d'individus A, B et AB ont été notés" soulignent les chercheurs.

Les scientifiques canadiens ont, quant à eux, examiné 95 patients sévèrement atteints du Covid-19 et admis en soins intensifs à l'hôpital de Vancouver. Ils ont découvert qu'une proportion plus élevée de patients des groupes sanguins A ou AB avait nécessité une ventilation mécanique ou une thérapie continue de remplacement rénal et que leur séjour en soins intensifs avait été plus long par rapport aux patients des groupes sanguins O ou B.

GROUPE SANGUIN O : PLUS D'ANTICORPS

Comment expliquer cette différence ? Une étude française publiée en 2003 avait déjà montré que certains groupes sanguins étaient plus susceptibles de contracter le coronavirus SRAS. La raison ? Les personnes de groupe sanguin O disposent naturellement d'anticorps "anti-A" et "anti-B" - ce qui explique pourquoi on ne peut pas transfuser du sang AB chez une personne de groupe O. Par conséquent, un virus émis par une personne de groupe A, AB ou B sera plus facilement détruit par une personne de groupe O. A contrario, les personnes de groupe A n'ont que des anticorps "anti-B" : leur "protection antivirus" est donc moins perfectionnée que les personnes de groupe O.

Je suis de groupe 0, est-ce que je suis protégé ? Les personnes du groupe 0 (environ 42% de la population française) ont certes plus d'anticorps, mais cela n'offre pas une totale immunité face au virus. Il faut donc continuer à appliquer les gestes-barrière.

Source: top santé

Source Image: Freepik