• +41 (0) 32 331 22 22
  • +41 (0) 79 681 84 75
  • info@domno-wabo.ch

La santé dépend plus des précautions que des médecins - Jacques Benigne Bossuet

Et si la clé du bonheur, c'était... le voyage ?

Des chercheurs américains affirment que le voyage rend heureux. Mais ça ne signifie pas forcément qu'il faut partir à l'autre bout du monde.

Plus la peine de chercher : d'après une récente étude de la Washington State University (aux États-Unis), la clé du bonheur c'est... de voyager.

Les chercheurs américains (qui ont publié leurs travaux dans le journal spécialisé Tourism Analysis) ont récolté des données auprès de 500 participants : ils ont découvert que les personnes qui voyageaient régulièrement étaient (en moyenne) plus heureuses que les autres. Les scientifiques ont même réussi à quantifier cette hausse : + 7 % de bonheur en moyenne.

On peut aussi voyager sans sortir de chez soi !

Une étude qui peut prêter à sourire (ou à grimacer...) en cette période de crise sanitaire : comment voyager lorsque les frontières sont fermées, que les restrictions pleuvent et qu'il y a un risque de contracter le Covid-19 lorsqu'on sort de chez soi ?

Bonne nouvelle : pas besoin de partir à l'autre bout du monde pour profiter de ce "shoot" de bonheur. Ainsi, les chercheurs estiment qu'il suffit de partir à 75 miles (soit environ 120 km) de chez soi pour se sentir déjà mieux. L'occasion d'aller visiter la région d'à côté ou une nouvelle ville...

Et si on ne peut pas voyager à plus d'1 kilomètre de chez soi ? On peut toujours "expérimenter le voyage" : "l'idée, c'est de se couper temporairement de sa routine et de se confronter à la nouveauté pour développer un sentiment de satisfaction" expliquent les chercheurs. En clair : se mettre au tricot, commencer un nouveau roman ou essayer une recette de cuisine, c'est aussi une façon de voyager.

Source: Topsanté

Source Image: Freepik