• +41 (0) 32 331 22 22
  • +41 (0) 79 681 84 75
  • info@domno-wabo.ch

La santé dépend plus des précautions que des médecins - Jacques Benigne Bossuet

Coronavirus: le CHUV recommande d’éviter si possible les anti-inflammatoires

Si cela est possible, le CHUV déconseille de prendre des anti-inflammatoires et des dérivées de la cortisone en cas d'état grippal. Et lance un appel à se méfier de certaines informations qui circulent sur des réseaux sociaux comme Facebook et WhatsApp.

Le CHUV à Lausanne a publié dimanche une mise en garde contre l’utilisation d’anti-inflammatoires en cas d’état grippal possiblement causé par le virus COVID-19. Lors de fièvre grave, le paracétamol est seul recommandé, écrit l’hôpital.

Cette décision est prise «sur la base de l’état actuel des connaissances». Les médicaments concernés sont les anti-inflammatoires (ibuprofène, kétoprofène, naproxène, diclofénac, etc.) et les dérivés de la cortisone. Cette recommandation s’applique également aux enfants, ajoute l’établissement.

Il est conseillé aux personnes qui sont déjà sous anti-inflammatoires de consulter leur médecin traitant. «Les autorités ont pris la décision de faire suivre le message des experts afin d’avertir la population et les professionnels de la santé», a précisé par écrit le médecin cantonal à Keystone-ATS, sans donner d’autres précisions.

Attention aux réseaux sociaux

Le CHUV a encore lancé un appel à la vigilance sur les informations qui circulent les réseaux sociaux, WhatsApp notamment, à ce sujet.

Samedi, le ministre de la santé français Olivier Véran avait déjà mis en garde contre la prise d’anti-inflammatoires comme l’ibuprofène ou la cortisone chez les personnes infectées par le coronavirus. Selon lui, ces médicaments pourraient être «un facteur d’aggravation de l’infection». «En cas de fièvre, prenez du paracétamol», avait-il dit.

Source: Le Nouvelliste