• +41 (0) 32 331 22 22
  • +41 (0) 79 681 84 75
  • info@domno-wabo.ch

La santé dépend plus des précautions que des médecins - Jacques Benigne Bossuet

Pourquoi faut-il absolument éviter d’être carencé en vitamine B12 ?

Les chercheurs du Trinity college de Dublin ont découvert que le seniors carencés en vitamine B12 étaient plus susceptibles de souffrir de dépression.

Les chercheurs du Trinity college de Dublin chargés de mener une étude longitudinale sur le vieillissement ont examiné le lien entre le statut en folates (connus sous le nom de vitamine B9) et en vitamine B12 et les symptômes dépressifs dans un groupe de personnes âgées de plus de 50 ans. Après les avoir suivi pendant 4 ans, ils ont montré que la carence en folates n’était pas liée à la dépression mais qu’à l’inverse, une carence en vitamine B12 augmentait de 51% le risque de développer des symptômes dépressifs.

Une découverte d’importance car la dépression est un facteur de risque de déclin fonctionnel et de décès prématuré. Et d'autant plus importante pour les scientifiques irlandais, que 80% de la population du pays serait carencée en vitamine B12.

Faut-il enrichir les aliments en vitamine B12 ?

"Nos résultats devraient inciter les décideurs politiques à instaurer une politique d'enrichissement des aliments tels que les céréales pour petit-déjeuner avec de la vitamine B12. Ce serait un moyen simple d’aider à la prévention des symptômes dépressifs chez les seniors" souligne le Dr Eamon Laird, principal auteur de cette étude publiée dans le British journal of nutrition.

La vitamine B12 se trouve essentiellement dans les aliments d'origine animale. Un risque de carence existe donc chez les personnes qui suivent un régime végétarien mais aussi chez les personnes qui souffrent de maladies de l'estomac car le bon fonctionnement de cet organe est indispensable pour bien assimiler la vitamine.

Source: Top santé

Source Image: Freepik