• +41 (0) 32 331 22 22
  • +41 (0) 79 681 84 75
  • info@domno-wabo.ch

La santé dépend plus des précautions que des médecins - Jacques Benigne Bossuet

Fumer du cannabis entraînerait un vieillissement accéléré de l'organisme

Ceux qui fument du cannabis régulièrement auraient un organisme qui vieillirait plus vite que les autres, révèle une récente étude.

On sait pertinemment que fumer du cannabis n'est pas sans risque : il peut nous rendre vulnérable, il modifie la structure du cerveau, il pollue nos poumons... Les méfaits de la fumette ne sont pas un scoop. Mais une récente étude, parue dans la revue Drug and Alcohol Dependance nous apprend que les fumeurs réguliers de cannabis s'exposeraient à un autre risque : voir leur corps vieillir plus vite et ne plus refléter leur âge réel. Explications.

Le cannabis, comme d'autres éléments de notre environnement, interagit avec l'expression de nos gènes. En gros, il y a l'âge inscrit sur votre carte d'identité et votre âge biologique, déterminé par les chercheurs grâce à ce que l'on appelle "l'horloge épigénétique", qui vient analyser l'évolution de votre ADN.

GROS ÉCART D'HORLOGE BIOLOGIQUE

Quels comportements, habitudes, consommations font vieillir prématurément nos organismes ? Les scientifiques se sont penché sur le sujet du cannabis auprès de 154 personnes qui vivent aux Etats-Unis. Leurs habitudes de consommation ont été enregistrées entre leurs 13 ans et leurs 30 ans. Entre ceux qui ne fumaient pas d'herbe régulièrement et ceux qui le faisaient, il y avait un net écart d'horloge biologique. Les fumeurs avaient des corps plus vieux que ceux correspondant à leur âge.

Selon les chercheurs, plus la consommation était récente, plus l'horloge épigénétique était atteinte. Ils estiment que c'est l'inhalation d'hydrocarbures qui serait responsable de cette conséquence. D'autres analyses seront toutefois nécessaires pour valider ce lien de cause à effet.

Source: Top santé

Source Image: Freepik