• +41 (0) 32 331 22 22
  • +41 (0) 79 681 84 75
  • info@domno-wabo.ch

La santé dépend plus des précautions que des médecins - Jacques Benigne Bossuet

Les boissons light mauvaises pour le coeur

Les boissons sucrées artificiellement avec des édulcorants ne sont pas l'alternative saine aux boissons sucrées traditionnelles. Leur consommation régulière provoque autant de troubles cardiovasculaires.

Les boissons "light" contenant des édulcorants ne sont pas meilleures pour la santé que les boissons sucrées traditionnelles, selon une étude publiée dans le Journal of the American College of Cardiology. Dans cette étude, les chercheurs ont examiné les données de la cohorte française NutriNet-Santé pour étudier la relation entre le risque de maladie cardiovasculaire et la consommation de boissons sucrées et artificiellement édulcorées. Ils ont suivi 104 760 personnes et leur ont demandé de répondre tous les 6 mois à des questionnaires nutritionnels comportant notamment des questions sur leur consommation de boissons sucrées ou édulcorées.

De 2009 à 2019, les chercheurs ont observé tous les accidents cardiovasculaires : AVC, accidents ischémiques transitoires, infarctus du myocarde, syndromes coronariens aigus et angioplasties. Ils en ont co clu que Par rapport aux non-consommateurs, les plus grands consommateurs de boissons sucrées et de boissons light présentaient des risques plus élevés de première maladie cardiovasculaire.

UN RISQUE AUGMENTÉ À PARTIR DE DEUX VERRES

Une étude précédente publiée dans le Jama Internal Medicine avait été menée auprès de 451 743 adultes de 10 pays européens (Royaume-Uni, Danemark, France, Allemagne, Grèce, Italie, Pays-Bas, Norvège, Espagne et Suède) ayant participé à l'enquête européenne sur les enquêtes prospectives sur le cancer et la nutrition (EPIC).

La fréquence de consommation des boissons gazeuses et non gazeuses, sucrées, light, isotoniques et de sirops à l'eau avait été relevée chez chacun des participants au cours d'entretiens réalisés en 1992 et 2000. 41 693 décès ont été enregistrés au cours de la période de suivi. Les concluions montraient que les participants qui buvaient deux verres ou plus par jour de sodas avec ou sans édulcorants présentaient un risque de mortalité, toutes causes confondues, de 17% par rapport à ceux qui en buvaient moins d'un verre par mois.

Le risque de décès était, quant à lui, accru de 26% pour ceux qui buvaient plus de deux verres de boissons gazeuses avec édulcorants. Un taux étonnamment supérieur au risque observé pour deux verres de boissons sucrées par jour qui était lui de 8%.

Ces études ne sont pas les premières à pointer les risques liés à la consommation régulière de boissons lights. En 2013, une équipe de l'Inserm avait suggéré que cette habitude de consommation augmentait aussi le risque de diabète de type 2.

Source: Top santé

Source Image: Freepik