• +41 (0) 32 331 22 22
  • +41 (0) 79 681 84 75
  • info@domno-wabo.ch

La santé dépend plus des précautions que des médecins - Jacques Benigne Bossuet

Les Français ingurgitent entre 4 et 10 kilos d'additifs chaque année

D'après une récente étude, les Français ingurgiteraient chaque année entre 4 et 10 kilos d'additifs. Des chiffres qui inquiètent la communauté scientifique.

Si leur part a considérablement diminué depuis 2009, les additifs restent présents dans de nombreux produits industriels ultra-transformés. Si bien que d’après UFC-Que choisir, qui se base sur une étude menée par des chercheurs en épidémiologie nutritionnelle de l’université de Paris-13 et le Réseau national alimentation cancer recherche (Nacre), chaque année, les Français en avaleraient entre 4 et 10 kilos.

L'équivalent de deux carrés de sucre par jour

En effet, d’après les chercheurs, nous ingurgitons en moyenne 155,5 milligrammes de ces substances par jour et par kilogramme de poids corporel, soit 11,3 grammes (l’équivalent de deux carrés de sucre) par jour ou 4 kilogrammes par an pour une personne de 72 kilos, le poids moyen des Français. Et ce chiffre grimpe même à 10 kilos par an pour les plus gros consommateurs de produits industriels.

Or, parmi les 50 additifs les plus fréquents, un sur trois est suspecté d’avoir des effets néfastes sur la santé. « L’idéal c’est de limiter sa consommation d’aliments ultra-transformés, comme plusieurs autorités de santé publiques à travers le monde le recommandent, rappellent les experts. Récemment, des preuves se sont accumulées suggérant une association entre la consommation d’aliments ultra-transformés, qui contiennent généralement un large éventail d’additifs alimentaires, et un risque accru de plusieurs maladies chroniques. » Un cocktail d’autant plus dangereux que si les dangers de certains additifs sont connus, le mélange de plusieurs d’entre eux pourrait être plus nocif encore.« Cela devrait être exploré dans de futures études épidémiologiques et expérimentales », précisent les scientifiques.

Source: Femina

Source Image: Freepik