• +41 (0) 32 331 22 22
  • +41 (0) 79 681 84 75
  • info@domno-wabo.ch

La santé dépend plus des précautions que des médecins - Jacques Benigne Bossuet

4 bienfaits des noix sur la santé

Offrons aux noix la place qu’elles méritent dans nos assiettes, tant au niveau du goût que de la santé. De la théorie à la pratique…

Elles renforcent l’immunité

C’est grâce à un cocktail de vitamine E (1,67 mg/100 g), de zinc (2,7 mg/100 g), de vitamine B9 (120 µg/100 g) mais surtout de fibres (6,7 g/100 g) que les noix boostent notre système immunitaire : « En effet, les fibres vont nourrir le microbiote intestinal, qui va ensuite nous protéger des infections », relève le Dr Nina Cohen-Koubi, médecin nutritionniste et psychosomaticienne. Le microbiote étant en étroite relation avec les cellules immunitaires, il les aide à reconnaître et à combattre les agents pathogènes.

Cerneau sur le gâteau En préservant l’équilibre du microbiote intestinal, les noix aident à lutter contre le stress et à produire suffisamment de sérotonine, une molécule bienfaisante.

Elles favorisent la concentration

Les cellules de notre cerveau ont besoin de lipides pour bien fonctionner. Or les noix en sont composées à plus de 67 %. Leur richesse en acides gras oméga 3 va, de concert avec la vitamine B9, servir à fabriquer des neurotransmetteurs. « Les noix ont de ce fait un effet bénéfique sur la concentration et la mémorisation. Je les recommande aux étudiants en période d’examens », précise le Dr Cohen-Koubi.

Cerneau sur le gâteau Ces oléagineux sont très concentrés en magnésium (140 mg pour 100 g), un minéral qui facilite la régulation neuromusculaire et permet de rester zen.

Elles préservent le cœur

En 2016, une étude de l’Imperial College London et de la Norwegian University of Science and Technology a montré qu’avaler une poignée de fruits secs quotidiennement, comme le préconise Santé publique France, réduit le risque de maladies cardio-vasculaires de 30 %. Le risque de cancer est, lui, abaissé de 15 % et celui de mort prématurée, de 22 %. « Les oméga 3 agissent sur les parois artérielles en les rendant moins rigides, ce qui évite les complications au sein du système cardio-vasculaire », décrypte Nina Cohen-Koubi. Aussi, les noix limitent l’hypertension artérielle grâce à un trésor insoupçonné de potassium (430 mg/100 g) qui va entraîner l’évacuation du sodium (sel) dans les urines.

Cerneau sur le gâteau Les noix contiennent des antioxydants aux effets anti-âge. Leur indice Orac, mesurant la capacité d’absorption des radicaux libres (responsables du vieillissement prématuré), dépasse les 13000, ce qui est bien mieux, par exemple, que l’orange (autour de 4000).

Elles aident à limiter le grignotage

Grâce à leurs fibres, les noix régulent le transit, évitent les pics d’insuline et ont un effet coupe-faim permettant de limiter les prises alimentaires. Elles ne sont donc pas à proscrire aux personnes qui cherchent à perdre du poids. A condition de limiter leur consommation, car une portion de 100g, soit une trentaine de cerneaux, apporte 700 kcal. La bonne quantité ? « Deux ou trois noix par jour tout l’hiver », indique la nutritionniste.

Cerneau sur le gâteau Energétiques et saines, les noix sont les alliées des sportifs, qui peuvent doubler les doses et profiter de leurs protéines (15,7 g pour 100 g).

Dans tous leurs états

Les noix ne se consomment pas forcément sèches. En saison, il est aussi possible d’en manger des fraîches. Leur goût est alors beaucoup plus amer, mais leurs atouts santé sont bien présents (à noter cependant une moindre concentration en vitamines et en minéraux). En revanche, la cuisson a tendance à diminuer leurs qualités nutritionnelles.

Source: Femina

Source Image: Freepik